Comment vivre une bonne relation ?

Le bonheur est le chemin, mais n’oublions jamais que nous sommes toujours liés à tout ce qui nous entoure et à fortiori aux personnes qui gravitent plus ou moins près de nous même.

Comment vivre une bonne relation ?

nature 9

C’est dire que la relation, qui veut dire relier à,  est importante voir vitale.

Certaines personnes ne savent pas entretenir de bonnes relations alors que  pour d’autres ça coule tout seul. Etre dans le lâcher-prise amène à avoir, ou tout du moins savoir, entretenir une bonne relation.

Cette relation dont je parle, peut être dans le domaine sociale, professionnelle et amoureuse. Quelque soit le domaine choisi, la relation passe inévitablement par la communication.

Autrement dit, pour vivre une bonne relation c’est connaître les  clés d’une bonne communication.

nature 12

Les 2 sont liés puisqu’il ne peut y avoir une relation sans passer par la communication. La relation est l’aboutissement ou la conséquence de la communication.

Avant d’arriver à la relation elle-même voyons déjà quels sont les clés d’une communication enrichissante et épanouissante.

Au niveau de la communication, il y a d’abord les besoins.

Celui de dire. Dire ce que je ressens et non dire ce que je pense ou interprète. Il faut bien distinguer la différence, souvent de fois il m’est arrivé d’entendre : je dis ce que je pense et que ça te plaise ou non c’est ton problème ! Il s’agit là d’une agression. Le dialogue est difficile et c’est imposé ce que l’on pense comme la vérité. Maintenant dire ce que l’on ressent sur telle situation amène la personne en face a pouvoir s’expliquer, affirmer ou au contraire admettre que ce n’est pas ce qu’elle souhaitais et se corriger.

Le deuxième besoin est celui d’être entendu et compris. Cela implique que l’autre, dans la communication sache écouter. Ne pas hésiter à demander si l’autre a bien compris ce que je viens de dire et lui demander ce qu’il ressent à son tour afin que le dialogue soit bien clair pour les deux.

Dans cette communication, en plus des besoins, il y a une responsabilité. Je suis responsable de ce que je dis et de la manière dont je le dis. Ne soyez jamais accusateur, agressif, humiliant, dénigrant mais contentez-vous de dire ce que vous ressentez.

A partir de cette base de communication, vous entrez dans la relation.

Là aussi, il y a des besoins à respecter :

Le besoin d’être reconnu. Montrer par des actes et des paroles que l’autre à sa place auprès de vous, qu’il ou elle est importante.

Le besoin d’être valorisé : Exprimez et mettez en lumière les   choses positives que fait l’autre. Le ou la complimenter sur ces vêtements bien choisis, sur ce qu’il ou elle a fait ou dit de bien.

Le besoin d’intimité : Chaque personne a besoin de son espace vital et respecter cela est primordial. L’espace peut être physique, besoin d’être seul (e)  afin de faire une activité qui nous tient à cœur ou même si ce n’est pour rien faire, mais l’espace peut aussi être psychologique, avec le besoin de penser ce que je veux, pleurer si j’en ai l’envie ou encore danser si cela ma chante.

Le besoin d’être utile : Faire sans cesse à la place de l’autre, même si ça part d’une bonne intention, cela finit non seulement par étouffer l’autre mais aussi à la ou le rendre dépendant l’amenant à une image dévalorisante.

Après les besoins, voilà également une responsabilité : je suis responsable de la manière dont je reçois ce qui m’arrive et de ce que j’en fais. Prenons l’exemple d’une relation amoureuse qui me rend triste. Je suis triste parce que je n’ai aucune marque d’affection. Peut être que je ne l’exprime pas suffisamment et l’autre poursuit sans y prêter attention. Ou alors tout a été dit mais il n’y a aucun changement alors j’ai le choix de rester triste plus longtemps ou mettre un terme à cette relation qui m’est négative.

Voilà ce que je peux dire sur la relation,  bien sûr vous pouvez mon contacter ou me laisser des commentaires, j’aurais plaisir à vous répondre.

thierry