Archives par mot-clé : maladie auto-immune

Sclérose en plaque : 3 questions à se poser

Aujourd’hui je souhaite parler d’une maladie dégénérative  dont nous entendons souvent parler, la SEP ou la Sclérose En Plaque.

Il s’agit d’une maladie auto-immune, c’est à dire que le corps se défend contre quelque chose qui fait partie de lui. Il prend pour ennemi un ami et se retourne contre lui.

sep

La plupart des infos que nous pouvons trouver sur le décodage de la SEP est résumé sur le conflit de déplacement et de dévalorisation. Pourtant en y regardant d’un peu plus près je constate qu’il s’agit avant tout d’une mauvaise communication ou une fausse information puisque l’info donné au niveau du cerveau est trompeuse puisque le corps s’auto-détruit.

Le corps détruit le myéline qui n’est qu’une gaine de protection d’une fibre nerveuse qui transmet des signaux électriques.

sep2

 

La myéline, outre son rôle protecteur permet aussi d’augmenter la vitesse de propagation de l’information jusqu’aux muscles afin d’effectuer des mouvements. Cette myéline, détruite par le corps lui-même perturbe les communications.

Vu de loin, effectivement il s’agit bien d’un conflit de déplacement avec éventuellement une dévalorisation.  La myéline étant constitué principalement de lipides et protides il seraient bon d’examiner l’alimentation et voir s’il n’y a pas dans celle-ci absorption de perturbateurs hormonaux.

sep3

Sclérose en plaque : 3 questions à se poser

Au delà de ne plus pouvoir bouger ou presque, je reviens sur le fait d’une fausse ou mauvaise transmission d’information, donc il serait utile de se poser la question Qui ment à qui ?

Il faut savoir que derrière tout mensonge une peur se cache donc la question suivante : de quoi ai-je peur ?

Une fois mise en lumière, il est plus facile de se libérer de cette peur et pour cela, je conseil une technique toute simple mais très efficace, mettre en avant le désir qui se cache derrière cette peur au lieu de vouloir supprimer cette peur.

Je m’explique, une peur est un stress pour le cerveau et celui-ci va devoir s’en débarrasser donc si vous avez peur d’avoir un accident de voiture il  y a de fortes chances pour que ça vous arrive car une fois vécu le stress disparaît, pendant un moment. Derrière cette peur se cache tout simplement le désir de rester en bonne santé voir de rester vivant. A vous de prendre soin de vous, de vivre pleinement votre vie, d’être prudent en voiture. Cette énergie positive vous éloignera à coup sûr d’un éventuel accident de voiture. N’oubliez jamais que l’objet de votre attention est nourri d’énergie apportée par votre attention.

Sur qui ou quoi ai-je fermé les portes ?

Faire un retour en arrière pour mettre de nouveau en lumière le moment durant lequel s’est déclarée la maladie, observer la période antérieur à son apparition en remontant suffisamment loin peut permettre de répondre à ces questions.

thierry