Archives par mot-clé : message du corps

fibromyalgie quand tu nous tiens !

Faisons connaissance avec cette ‘maladie’ qui suscite encore des polémiques auprès des spécialistes de la santé heu… des maladies pardon.

Fibro pour fibrose qui veut dire destruction des tissus ou non régénération des tissus suite à une inflammation

Myo qui veut dire muscles

Algie qui veut dire douleur.

Voilà tout est dit il s’agit donc d’une douleur touchant les muscles suite à une destruction ou non régénération des tissus. N’étant pas médecin je prends un énorme raccourci, j’en suis conscient mais c’est souvent par la simplification que nous comprenons le mieux ce qui se passe, ce que veut nous dire notre corps et donc comment remédier à tout cela.

Evidemment plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce message, la fibromyalgie ou dans la ‘fibre le mal agit’ le corps essaie de nous dire quelque chose.

Je ne vais pas m’attarder sur l’alimentation qui aura un rôle important pour atténuer voir faire disparaître ces douleurs ni l’hygiène vitale qui doit accompagner l’alimentation.

Je veux juste parler d’un autre point de vue pour apporter un autre élément de compréhension.

C’est le système musculaire qui est concerné ici et ce système correspond à l’action, les mouvements. Ces derniers se produisent par un effet antagoniste, quand un muscle s’étire l’autre se contracte et vice et versa.

Le foie ‘gère’ l’état des muscles, le foie est aussi le siège des émotions. Dans mon approche, et je le répète je ne suis pas médecin mais le foie est fortement associé à la fibromyalgie.

D’où l’importance de l’alimentation mais aussi des émotions et c’est là que je veux en venir. De quelle type d’émotion s’agit-il ?

Il semblerait que ce soit dans le monde de l’action, de se mettre en mouvement, de faire quelque chose. Il y a donc d’un côté le désir de faire et de l’autre l’impossibilité de le faire.

Avec une mauvaise alimentation, deux personnes n’auront pas les mêmes messages, l’une aura la fibromyalgie et l’autre une colopathie fonctionnelle par exemple.

Donc en premier lieu corriger l’alimentation, ok.

Voir l’hygiène vitale, s’oxygéner, bouger, se relaxer, ok.

Pour la fibro, répondre à cette question : quel est ce désir qui me brûle ?

Quelle est cette chose que je désire faire ou changer et que je ne peux pas faire ? Est-ce un désir qui me concerne directement ou est-ce le désir de voir changer l’autre ?

Ce travail d’interrogation est important à faire, mettre en lumière ce désir non réaliser qui devient donc en excès parce qu’il est bloqué, cet excès qui peut s’enflammer (d’où l’inflammation musculaire), comprendre ce désir (est-il d’une importance pour mon évolution personnelle ? est-ce juste le résultat d’une insatisfaction égotique ?)

La difficulté, en faisant ce travail d’introspection seul,  c’est de rester le plus honnête possible sinon faites vous aider pour creuser la question avec l’aide d’un thérapeute.

thierry