Où en êtes-vous ?

Comme vous le savez maintenant, ce blog est dédié aux conseils nous permettant de rester en bonne santé et également de connaître le bonheur.

Etre sur le chemin du bonheur et de la santé, apparaît pour la plupart des gens comme une chose difficile à réaliser. Pourtant ce n’est pas le cas.

La première chose est  de bien  comprendre que ce n’est pas parce que nous ne ressentons aucun symptôme que notre corps n’a aucun problème.

Je ne cherche pas à faire peur, loin de moi cette idée et même, à l’inverse je vais vous expliquer que ‘le problème’ n’en n’est pas un et que la solution est encore plus simple.

De quel problème s’agit-il ? celui qui est à l’origine de tous les déséquilibres qui amènent aux maladies, la toxémie.

Définition : la toxémie est une constante endogène dans le sang, produit naturellement par le corps (ce n’est donc pas un problème). Elle devient toxique quand son accumulation dépasse le seuil de tolérance (là ça devient un problème).

Comment savoir si mon seuil de tolérance est atteint ?

Il suffit de s’observer pendant quelques jours, et le meilleur moment pour le faire c’est le matin au réveil.

Que faut-il observer ?

D’abord le visage, si vous avez les traits tirés, le teint incolore, les yeux ternes et chargés de déchets (yeux qui collent, petites crottes des yeux), la langue chargée et une haleine amère.

Observer votre peau, si elle est terne, boutons, acnés, verrues

Observer ensuite les sensations, si vous êtes fatigué, vous vous sentez lourd alors vous pouvez en conclure que la nuit et votre sommeil ne suffit plus à résorber cette toxémie.

Ajouter à cela, trouble du sommeil, points douloureux dans le dos ou à divers endroits.

Pour les femmes si règles douloureuses, laborieuses.

CONCLUSION : votre seuil de tolérance arrive à son terme.

Inutile de prendre tout un tas de choses pour vous redonner du peps (caféine, théine, coca, médocs etc..) vous ne ferez qu’alourdir le travail de votre organisme.

Nous avons toujours toutes les bonnes excuses pour ne pas agir et ce qui est paradoxal, c’est que vous allez agir mais à l’inverse de ce qu’il faut faire.

Bon alors, qu’est-ce qu’il faut faire ?

et bien au risque de surprendre voir de choquer : RIEN

Votre organisme est surchargé donc ajouter autre chose serait illogique.

1 / du repos

2 / jeûner. Je vous parle d’un jeûne facile à faire et très efficace.

Le soir faite un dîner léger (végétarien) et assez tôt, le matin oubliez le petit déjeuner et faite un repas équilibrer le midi.

Votre jeûne comme 6 heures après votre dîner, disons que vous dîner à 19h le jeûne commence à 1 h du matin. Il va durer jusqu’à 13h donc vous aurez jeûné 12 heures.

Résultat du jeûne court : le tube digestif est au repos. Accrochez vous voilà tout ce qui ce passe quand on ne ‘fait rien’

les muqueuses digestives peuvent ainsi se réparer, l’estomac reconstruit ses parois et ses glandes se nettoient. Les cellules du pancréas préposées à la fabrication d’insuline et celles des autres glandes digestives sont également au repos. Le foie élimine les graisses de même que les calculs et les déchets qui l’engorgent et perd jusqu’à 50% de son volume en cas de jeûne plus prolongé. Le repos de tube digestif permet aussi à l’intestin de se régénérer et celui-ci équilibre sa flore bactérienne après avoir éliminé les déchets qui la perturbaient ; les diverticules se vident et se rétractent. Les occlusions se détendent et finissent par disparaître ; la paresse intestinale se corrige. Le nettoyage de la membrane intestinale amène une meilleure assimilation des nutriments vers le sang. En cessant d’ingérer de la nourriture même pendant quelques heures, notre corps est soulagé d’un important front d’invasion de toxines : les produits chimiques de l’industrie alimentaire, l’alcool et les déchets de la fermentation digestive n’envahissent plus le corps quand il est à jeûn. Au lieu de s’affairer à la neutralisation de ces toxines, l’organisme peut s’attaquer tranquillement à la chasse aux déchets déjà emmagasinés dans les tissus ou se consacrer à d’autres tâches, telle la lutte contre les maladies.

Observez vous, reposez vous et portez vous bien,

thierry