Pourquoi est-il difficile de changer son comportement alimentaire ?

Je m’aperçois que malgré les bonnes volontés du départ, pour se sentir mieux ou même guérir d’une maladie, les personnes que je rencontre reviennent rapidement dans les habitudes alimentaires qui les avaient conduit à une mauvaise santé ou un mal être.

Ces personnes disent une chose et ensuite elles font le contraire. Alors, elles disent pour faire plaisir ? se mentent-elles à elles mêmes voir aux autres ? ou perdent-elles la mémoire ?

comportement alimentaire

Bon, revenons à nos moutons, c’est à dire… nous !

depression8

Oui, pigeon, mouton c’est kif kif !

Dis moi ce que tu manges et je te dirais ce que tu vas devenir

Dis moi comment tu manges et je te dirais qui tu es

Notre comportement alimentaire est le résultat de 2 étapes importantes, une étape de conditionnement et une étape de programmation.

CONDITIONNEMENT :

très tôt, au 3ème trimestre de notre vie intra-utérine par le comportement de la mère.

comportement alimentaire2

Ensuite, l’étape de conditionnement se poursuit tout au long de notre enfance par des petites graines plantées dans notre esprit.

Graine de culpabilité : pense à tout ces pauvres enfants qui n’ont rien à manger

Graine de logique : tu dois manger pour vivre, si tu ne manges pas tu ne pourras pas grandir

Graine de projection d’un idéal : manges si tu veux devenir fort comme papa

Graine de séduction : si tu manges bien tu feras plaisir à maman

Graine de menace : tu as intérêt à manger sinon je te le resservirai demain

Après ce conditionnement, nous passons au stade de la programmation.

PROGRAMMATION :

depression

Je mange parce que c’est l’heure

Je mange 3 fois par jour

Il faut finir son assiette

Pas le droit de gâcher sa nourriture

Il faut tout manger c’est bon pour moi.

Et arrive ensuite notre manière  de manger. Celle qui nous amène à aller voir un thérapeute dans l’espoir qu’il nous donne une pilule magique pour que tout redevienne normal sans avoir trop d’effort à faire.

comportement alimentaire3

Je ne suis pas partisan de faire entrer les gens dans des cases, mais observer la tendance générale d’un individu nous oriente sur ce qu’il a à faire pour changer. Observer sa manière de manger entre, de manière générale, dans 5 grandes « cases ».

Par habitude : ce qui indique un fonctionnement par convictions, par principe

Par émotion : une trop grande attente des autres

Par gourmandise : qui se laisse orienter par ses désirs

Jamais faim : tendance négative

Toujours faim : manque de confiance

Parvenir à se situer, ne nous enferme pas mais nous permet de voir vers quoi nous devons aller pour aller mieux. C’est comme faire le point sur une carte pour voir dans quelle direction nous devons avancer.

Petite parenthèse, si vous souhaitez également faire le point sur l’état de votre organisme, je pourrais vous le faire dès le mois de janvier par la pratique de l’iridologie.

Pour ceux qui souhaite faire le point concernant le sujet de cet article, il vous suffit de prendre contact avec moi.

thierry

 

les 7 clés pour une vie longue et en bonne santé

les 7 clés pour une vie longue et en bonne santé, c’est possible et sans vous ruiner.

La 1ère clé est : s’alimenter

L’alimentation doit être fraiche, locale, de saison, bio ou non traitée, et variée.

colon4

Ca, c’est ce qui est pour nos cellules, mais il y a aussi nos sens. L’ouïe, écouter de la musique douce, relaxante, inspirante. La vue, même chose, des images douces, inspirantes et belles. Le toucher, ça passe par des câlins, des massages.

7 clé

La 2ème clé : boire

Et oui, notre corps étant fait à plus de 70 % d’eau, n’oubliez pas de boire de l’eau, disons en moyenne 1.5 l par jour.

7 clé2

La 3ème clé : dormir

Nous passons un tiers de notre vie à dormir, c’est surement parce qu’il y a un grand intérêt à ça. Préparer sa nuit, se coucher avant 23h, dans une pièce aérée et fraiche, sans télé ni d’ordi.

7 clé3

La 4ème clé : respirer

Tous les biens-faits de la respiration ne sont plus à expliquer mais pour un petit rappel, la respiration calme le mental, dénoue les tensions, augmente l’énergie des cellules.

7 clé4

La 5ème clé : se relaxer

Un organisme toujours sous pression finit par craquer, se fragiliser et dépérir plus rapidement. Qui veut allez loin, ménage sa monture.

travail
travail

La 6ème clé : faire de l’exercice

Bouger son corps pour nourrir et entretenir ses articulations, respirer pour muscler le diaphragme, pratiquer du tai chi ou du qi qong ou du yoga pour faire circuler l’énergie  et s’en nourrir.

marche
marche

La 7ème clé : gérer ses émotions

Développez, nourrissez des pensées positives, soyez satisfaits de ce que vous avez, voyez le beau  en toute chose, donner des paroles et des actes d’amour, de compassion, de générosité.

donner
donner

Ces actes sont simples, ils ne coûtent rien ou presque, ils vous rendent heureux, indépendants, en bonne santé, sain de corps et d’esprit.

Essayez réellement de mettre en pratique ces 7 clés et vous verrez par vous même les changements dans votre vie.

Vous avez en vous tout ce qu’il faut pour être heureux et créer la vie que vous rêvez d’avoir. Il vous suffit juste de vous en donner les moyens, d’avoir les bonnes clés.

thierry

3 fonctions principales pour notre santé !

Je crois important, pour qu’une personne puisse commencer à prendre en main sa santé, et non la laisser entre les mains de personnes qui confondent santé et rentabilité, qu’il faut revenir à l’essentiel donc à la simplicité.

colon3

Notre santé tient à 3 fonctions principales

S’alimenter, intégrer et éliminer.

Le principe est enfantin, en s’alimentant avec des aliments sains, non pollués, ayant encore le plus possible de vitamines, minéraux et oligoélements, ceux-ci seront absorbés par notre organisme pour nourrir nos cellules, les déchets seront conduits vers la sortie et seront expulsés.

colon4

En se nourrissant de produits industriels, de produits animaux traités, des fruits et légumes contenant plus de pesticides que de vitamines, des aliments dénaturés ne contenant plus rien de nécessaire à nos cellules mais remplis de produits chimiques plus dangereux les uns que les autres, alors là, rien ne se passe comme ça devrait.

colon5

Nous nous retrouvons avec des parois intestinales de plus en plus poreuses et affaiblies, laissant pénétrer dans le sang tout ce qui est nuisible au corps au lieu de le trier et lui indiquer la sortie.

Les parois deviennent collantes comme de la glue et les déchets s’immobilisent contre elles, putréfient et empoisonnent l’organisme.

colon6

Pour faire un parallèle, prenons l’exemple d’une ville.

Nous consommons, faisons le tri puis les éboueurs passent récupérer nos déchets et les conduisent vers les centres spécialisés.

S’alimenter, intégrer et éliminer.

Nous consommons sans cesse, les éboueurs sont nos intestins et les centres d’incinérations notre voie d’évacuation.

Un problème à nos intestins, heu à nos éboueurs ? Nous voilà vite embarrassés !

coloncolon2

Au vu de l’actualité, j’aimerais me hasarder à un autre parallèle.

Après notre organisme et notre ville, je prends maintenant notre pays.

S’alimenter c’est, pour un pays, par la politique que ça passe.

Intégrer c’est notre vie quotidienne

Eliminer, c’est aussi par la politique que ça passe.

Nous avons actuellement un gouvernement qui nous « alimente »  à coups de taxes, d’atteintes à nos libertés, de tromperies, de manipulations et suscite une peur générale lui permettant « légalement » « pour le bien de tous » « dans l’intérêt du pays » de nous mener droit à l’abattoir dirigé par des financiers lobbyistes sans scrupules. Voilà ceux qui nous alimente.

colon7

Passons à l’intégration. Je ne parle pas d’une intégration religieuse mais juste de notre vie de tous les jours. Comme nos retraités,

colon8

Heureusement ils peuvent toujours se nourrir nos anciens,

colon9

Preuve d’une bonne politique d’intégration : les emplois, tout est fait pour que ça reparte à la hausse, le gouvernement se donne les moyens

colon10

Autre sujet d’intégration dans notre vie de tous les jours, la santé

colon11

Passons à l’étape : éliminer

Pour notre organisme, je proposerai donc quelques séances d’irrigations du côlon.

Pour notre ville et notre pays, je proposerai de demander la démission de ces politiciens véreux, sans scrupules, inhumains, cupides et malhonnêtes.

Disons Stop à la mal-bouffe, disons Stop à nos mauvais politiciens ! et notre vie deviendra meilleure.

Thierry