Cancer : comment s’en sortir ?

Oui  j’ose poser la question, cancer : comment s’en sortir ?

La médecine moderne ne deviendra vraiment scientifique que lorsque les médecins et leurs patients auront appris à tirer parti des forces du corps et de l’esprit qui agissent via le pouvoir de guérison de la nature. (Pr René Dubos, découvreur du 1er antibiotique).

Heureusement, face au désespoir des malades et des familles, les laboratoires pharmaceutiques prennent soin de nous, de manière complètement désintéressée.

cancer
cancer

Ils peuvent vendre les médicaments de chimiothérapie et radiothérapie à des prix élevés parce qu’ils savent que l’état ne peut pas se permettre de refuser le remboursement qui pourrait offrir un espoir.

Il faut savoir que ces traitements ne sont pas fait pour guérir mais pour garder plus longtemps les clients, heu pardon… les patients.

En bons professionnels avec la réelle intention de faire du bien aux gens, Les traitements sont légers et agréables pour l’organisme, les effets secondaires sont quasi inexistants

cancer
cancer

Pourquoi malgré les sommes colossales données à la recherche rien n’abouti ?

Parce que, et ça n’engage que moi c’est ma vision des choses, la recherche est faite dans le but de garder des clients le plus longtemps possible. Un laboratoire pharmaceutique est une entreprise privée et comme toute entreprise elle veut faire des bénéfices, elle doit être rentable même si ça concerne la santé des personnes.

En prenant en compte l’Etre Humain dans sa globalité, le cancer ne serait pas plus difficile à vaincre que n’importe qu’elle autre maladie.

Voici quelques pistes :

Tout d’abord la personne atteinte d’un cancer doit avoir les 3 A.

Authenticité : Comprendre son histoire sans refouler quoique ce soit et assumer.

Bernard Giraudeau : Après mon opération, j’ai décidé que j’allais tout faire pour changer ma qualité de vie, donner davantage de temps aux êtres que j’aimais, mieux profiter de chaque instant. Mais j’ai très vite été happé par le rythme stressant, trépidant d’une carrière de comédien, le paraitre, et j’ai replongé dans une déplorable hygiène de vie. Extrait tiré du livre : Anticancer de David Servan-Schreiber.

Autonomie : Prenez vous en charge et ne devenez pas une souris de laboratoire.

Pour le malade qui passe dans des machines produisant des images auxquelles il ne comprend rien, qui subit des examens et analyses truffées de mots que personne ne lui explique, qui avale des médicaments aux noms bizarres sans avoir la moindre idée de leur mécanisme d’action ni de leur danger, le résultat est que le malade se laisse aller à la fatalité oubliant que c’est d’abord à lui qu’il revient de se prendre en main pour retrouver durablement sa santé.

Acceptation : Il ne s’agit pas de se résigner, ce serait alors l’abandon et la descente aux enfers, accepter c’est ne pas s’opposer, c’est accueillir ce qui est, apprendre à connaitre le fonctionnement de ce qui arrive et ainsi le transformer. 

De quoi parlons nous quand on dit cancer ? C’est un état inflammatoire qui permet de développer les cellules cancéreuses. Et celles-ci se nourrissent principalement de glucose, autrement dit de sucre. Et le sucre accélère les inflammations donc le développement des tumeurs. C’est un cercle vicieux. En prenant conscience de cela, la 1ère chose a faire c’est de diminuer fortement le sucré dans son alimentation. Il y a tout ce qui est évident comme les bonbons, les pâtisseries mais aussi dans tous les plats industriels, les céréales et les féculents.

Nous pensons qu’il faut absolument du glucose pour nourrir nos cellules et c’est vrai mais il faut savoir aussi que le glucose peut être remplacer de manière très efficace par des corps cétoniques. C’est une substance énergétique dérivée des graisses qui remplace parfaitement les glucides. Il ne s’agit pas d’une solution miracle mais utilisée avec d’autres petites choses ça peut avoir un réel impact.

Voici quelques effets des corps cétoniques :

Optimise les effets des traitements, améliore la qualité de vie des patients, ralenti la progression des tumeurs, atténue les effets secondaires des chimiothérapies…

Pourquoi n’en parle-t-on pas dans les traitements conventionnels ?

Tout d’abord parce que les corps cétoniques se multiplient après 3 jours de jeûne et aussi parce que nous pouvons les aider à se développer en consommant des aliments riches en graisse (avocat, huile vierge, beurre, noix, oléagineux, olives) et aussi avec des légumes (chou vert, asperge, aubergine, concombre, brocolis, céleri, laitue, poireau, haricot vert, salsifis, courgette, champignons…)

Une bonne astuce anti-cancer aussi : une cuillère à soupe d’huile d’olive avec du poivre noir et du curcuma. A mettre dans vos salades ou vos plats.

Ses petits conseils ne rapportent pas d’argent aux laboratoires pharmaceutiques donc aucun médecin ou presque  ne vous en parlera.

Il y a bien sur d’autres plans sur lesquels travailler mais ça pourra faire l’objet d’un autre article ou bien si vous avez des questions j’y répondrais avec plaisir.

Thierry Joly