Archives par mot-clé : liberté

terrorisme = cancer

« Le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d’être mise en sécurité, en la menaçant d’une série ininterrompue de monstres, tous étant imaginaires. »

~ Henry Louis Mencken (1880-1956)

terrorisme = cancer, drôle de titre et pourtant nous allons voir que ce n’est pas bien différent.

Prenons le cancer, maladie difficile à guérir malgré toutes les bonnes volontés de nos chercheurs avec tous les dons qu’ils reçoivent.

Les laboratoires pharmaceutiques – dont les bénéfices (15 à 25 % du chiffre d’affaires) sont indécents, particulièrement en temps de crise – imposent des prix scandaleux qu’aucun État responsable ne devrait accepter, sous aucun prétexte. À titre d’exemple, dix-huit semaines de traitement avec une molécule ciblée comme le cetuximab (Erbitux* du laboratoire Merck) coûtent en moyenne 80 000 dollars et n’améliorent la survie médiane que de 1,2 mois.

© Inconnu

Dans sa grande bonté, le groupe pharmaceutique allemand Merck ne livre plus ce médicament contre le cancer aux hôpitaux publics grecs en raison de factures impayées. «Cela n’affecte que la Grèce, où nous avons été confrontés à de nombreux problèmes. Cela ne concerne que ce produit », explique M. Zachert, directeur financier de Merck au Börsen-Zeitung le 3 novembre 2012. Cynique ou inconscient, il ajoute : « Les Grecs pourront toujours se procurer l’Erbitux* dans les pharmacies. » Avec quel argent ? L’anticancéreux Erbitux* est le deuxième médicament sur ordonnance de Merck le plus vendu. Il a représenté un chiffre d’affaires de 855 millions d’euros en 2011. Ne pleurez pas pour Merck : il publie un bénéfice trimestriel meilleur que prévu le 26 octobre 2012 quelques jours avant la « punition » infligée aux hôpitaux grecs. Le chiffre d’ affaires s’est établi à 11,5 milliards de dollars.

Médecine ou finances ? La réforme drastique de la santé va encadrer les prescriptions médicales en cancérologie et bientôt, dans la foulée, dans les autres spécialités pour qu’aucun malade n’échappe aux nouvelles drogues aux prix astronomiques « au nom de l’équité ! », leitmotiv des dirigeants qui ne parlent que de justice quand ils nous enferment dans un carcan administratif au service de la finance.

Continuerez-vous à croire que la prescription d’un mois de crizotinib (Xalkori*) à 13 000 euros par mois par Pfizer soit acceptable et que les pauvres laboratoires vont renoncer à la recherche si ces prix délirants ne sont pas acceptés ? Xalkori* a été approuvé par la FDA pour le traitement d’un type de cancer du poumon : un potentiel mondial de ventes de 540 millions de dollars.

Voyons maintenant pour le terrorisme :

Il ressort aujourd’hui qu’une branche de l’islam, le salafisme serait à la base de ces actes.

Je me pose une question, comment peut-on s’acharner sur un humoriste (Dieudonné) aussi facilement et laisser tranquille des gens fichés comme terroristes, les laisser circuler librement d’un pays à un autre, de s’acheter des armes et pouvoirs accomplir leurs actes aussi facilement ? Alors qu’ils sont connus et mis sous surveillance…

Là aussi il s’agit d’une question de finances. Quels sont les pays connus pour financer les différents mouvements terroristes ? l’Arabie Saoudite et le Qatar.

Je ne suis qu’un néophyte et je me dis que peut être si ces mouvements étaient mis à la diète financièrement ils n’auraient plus les moyens d’agir. En connaissant les pays généreux donateurs, la France, dans sa lutte contre soi-disant le terrorisme, pourrait voir directement avec ses pays surtout que notre pays entretient de bonnes relations avec eux.

Avec la Qatar c’est le panard !

En 2014, les échanges entre le Qatar et la France ont dépassé 2 milliards d’euros, en progression de 23% par rapport à 2013. Les exportations françaises (1,45 milliards d’euros) ont presque doublé (+96%, notamment grâce aux livraisons d’Airbus) tandis que nos importations ont reculé de 25%, s’élevant à 632 millions d’euros. Notre balance commerciale est donc redevenue excédentaire (+814 millions d’euros) alors qu’elle était déficitaire depuis 2010, soit depuis que la France s’approvisionne en gaz naturel et en produits pétroliers au Qatar.

Depuis l’année 2008 et l’attribution au pays d’un statut fiscal privilégié, les investissements qatariens au sein de l’hexagone augmentent aussi vite que l’acquisition de stars au Paris-Saint-Germain.

Exonérés de taxe sur les plus-values immobilières et non imposables sur la fortune lors des cinq premières années de résidence en France, les pétrodollars du Qatar déferlent sur le territoire français.

1. Le PSG.

2. L’hôtel Martinez à Cannes, le Palais de la Méditerranée à Nice, le Concorde Lafayette, l’hôtel du Louvre à Paris… Mais aussi le somptueux hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis à Paris, les casinos Barrière Croisette et Les Princes, et le Carlton de Cannes.

3. La galerie commerciale Élysée 26, rue Ponthieu à Paris. Elle a été préférée au centre commercial des Arcades, à Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis. C’est la banque centrale du Qatar qui est propriétaire de ce complexe.

4. Suez Environnement et Véolia Environnement. Pour un pourcentage très minoritaire dans chacun de ces groupes.

5. L’immeuble qui abrite le Virgin des Champs-Élysées. Immeuble qui comprend également le Monoprix, acquisition effectuée pour la modique somme de 500 millions d’euros. La veille de cet achat, Qatar Investment Authority avait fait l’acquisition du Paris Saint-Germain Handball.

6. 3% du groupe pétrolier français Total. Grâce aux fonds souverains Qatar Holding, contrôlé par le riche émirat du Golfe. Parce que c’est plus simple de faire le plein d’essence, lorsque l’on contrôle ladite essence. Pour sa part Qatar Investment Authority, fonds souverain, s’est offert 6% d’EADS. Est-ce bien raisonnable de vendre une partie de notre complexe aéronautique civil et militaire à un autre pays ?

7. L’hôtel d’Évreux, place Vendôme à Paris.

8. L’immeuble qui abrite Le Figaro, boulevard Haussmann à Paris. Il faut savoir qu’une antenne de l’ambassade américaine y est également installée.

9. Une maison à Marnes-la-Coquette (dans les Hauts-de-Seine). « Ouais, enfin c’est pas un truc de dingue non plus », me direz-vous. Et vous aurez tort. Car la champêtre commune de Marnes-la-Coquette n’est autre que l’une des communes les plus prospères de France, microcosme richissime à quelques kilomètres de la métropole parisienne, où l’émirat du Qatar possède un palais de 4 000 mètres carrés…

10. Les droits télévisés de Ligue 1. Par le biais de la grimpante chaîne de télévision Al-Jazira Sports. Pas franchement une coïncidence, dans la mesure où le directeur général de la chaîne est Nasser Al helaifi, également propriétaire du Paris Saint Germain depuis juillet 2011.

Terrorisme = cancer, rien ne pourra se régler tant que nous aurons des gens au pouvoir qui sont guider par la cupidité et le pouvoir.

Faisons passer l’Etre Humain avant toute chose, laissons parler notre coeur avant notre portefeuille, partageons avant de prendre, aimons avant d’haïr.

thierry