Archives par mot-clé : santé naturelle

iridologie : un autre regard sur la santé

L’iridologie prend de plus en plus d’ampleur et ce n’est pas un hasard.

Apprendre à connaître son état de santé sans avoir recours à plusieurs examens contraignants et pas toujours sans douleurs, voilà une des raisons qui amène de plus en plus de personnes à consulter un iridologue.

Nous trouvons parmi ces personnes, ceux atteints d’une pathologie déclarée, subissant parfois depuis plusieurs années des traitements plus lourds les uns que les autres et qui souhaitent réellement voir une amélioration de leur état. Ils ont bien compris que s’attaquer aux symptômes ça soulage mais ça ne va pas plus loin, voir des fois ça peut tout simplement s’empirer.

Autre catégorie de personnes, ceux ayant quelques petits symptômes tels que fatigue générale, douleur diffuse, irritabilité…

Ceux qui souhaitent découvrir le fonctionnement de leur organisme ou de faire le point de leur état de santé.

Et ceux qui souhaitent savoir comment fonctionnent leurs enfants afin de mieux orienter leurs activités et leur alimentation par exemple.

Comment est-ce possible ?

Il faut savoir que la partie colorée de l’oeil (l’iris) est en lien avec les différents systèmes du corps humain et des organes qui le composent grâce aux informations transmises par le système nerveux.

Ces ‘informations’ s’impriment dans l’iris sous forme de signes divers dans des zones précises. L’iridologue, en suivant une méthodologie précise, voit les prédispositions, les faiblesses organiques et donc peut  prévoir à l’avance les désordres éventuels afin d’apporter les corrections nécessaires.

Pour les pathologies déclarées cela permet de s’attaquer à la cause ce qui peut faire la différence.

Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous recevoir dans mon cabinet à Caluire 69300 du jeudi au samedi et au grau du roi (30) du lundi au mercredi.

L’iridologie : un autre regard sur la santé

Vous aimeriez faire votre bilan iridologique à distance ?

C’est possible  en m’envoyant des photos nettes comme celles figurant ci-dessus. Il vous suffit de me les envoyer par mails.

Vous aimeriez prendre rdv ? sur les pages jaunes iridologue à caluire vous avez la possibilité de prendre votre rdv en un clic.

A bientôt

thierry joly

happy….culture !

je vais vous parler d’un médicament qui devrait être dans toutes les pharmacies heu… cuisines.

L’être humain est l’espèce la mieux dotée d’intelligence, il évolue sans cesse

miel

pourtant en regardant un peu autour de nous, des êtres paraissant bien minuscules comparés à nous être humain et roi du monde, nous démontre que ce n’est pas la taille qui compte, quand il s’agit d’intelligence.

miel3

Vous l’aurez reconnu, il s’agit d’une abeille. Depuis de nombreuses années, dès que j’ai une plaie (coupure, ampoule) je badigeonne de miel et recouvre d’un pansement et voilà, aucune infection et cicatrisation rapide.

Je reviendrai un peu plus en détails sur les bienfaits du miel, mais avant j’aimerais rendre un hommage à celles qui disparaissent à cause de l’intelligence suprême de l’être humain.

miel4 miel5 miel6

Nous revivons l’histoire de David contre Goliath

miel7

D’un côté les industriels brassant des milliards de chiffre d’affaire et de bénéfice, BASF, Monsanto, Bayer… pour le bien de tous évidemment

et de l’autre de vilains petits canards qui ne pensent qu’à se sucrer sur le dos des autres

miel8 Comparons les produits des deux camps pour se faire une idée sur celui qui est important voir vital pour l’être humain.

BASF, Bayer, Monsanto, Syngenta… : fipronil, imidaclopride, résultat, plusieurs colonies  détruites. Devant un tel résultat, les ‘petits’ ont demandé une enquête pour faire interdire ces produits. Après 3 ans d’étude ‘sérieuse’ les ingénieurs agronomes de l’AFSSA (surement très objectifs) ont conclu en l’absence de relation statistique entre la présence de résidus et la mortalité des colonies. Ils affirment même que si les pesticides contribuent à la surmortalité des abeilles, c’est plus dans leur mauvais usage que dans leur nature.

Nous voilà rassurer, il suffit juste de bien lire le mode d’emploi.

Maintenant que nous propose l’autre camp ?

Miel, Gelée royale, Propolis, Pollen :

Le miel de manière général est un tonifiant, antiseptique, cicatrisant, reconstituant cardiaque et un antibiotique. Comme nous trouvons de nombreuses variétés de fleurs, nous trouvons différents miel avec des propriétés différentes.

La gelée royale :  acides aminés, glucides, vitamines (A, B1, B2, B3, B5, B6, B7, B8, B9, B12, C, D, E), substances minérales et oligo-éléments, antibiotique. A utiliser après une opération chirurgicale pour retrouver la forme plus rapidement. Riche en tryptophane (précurseur de la sérotonine) régule les sentiments de bien-être et favorise l’entretien des neurones (donc bonne nouvelle pour parkinson, alzheimer, sclérose en plaque et les états dépressifs). Elle a aussi des propriétés antimicrobiennes, antifungiques et anti-inflammatoires.

Propolis : antibiotique, antivirale, anesthésique, anti-inflammatoire, immunostimulant et cicatrisant.

Pollen : 100 g = 500 g de boeuf ou 7 oeufs. Inutile de dire à quel point le pollen est très riche. Nous y trouvons des protéines, des glucides, des minéraux, des vitamines, des lipides mais aussi des enzymes, des stérols, des flavonoïdes etc… Propriétés préventives contre les infections, antibiotique, anti-oxydant, anti-vieillissement, rôle de probiotique.

Pour résumer,  ceux qui gagnent des milliards détruisent la planète et rendent les gens malades.

Ceux qui se battent juste pour vivre, permettent aux gens de rester en formes.

A vous de choisir comment vous souhaitez vivre mais il ne faut pas oublier

miel2qu’en tuant les abeilles, nous tuons l’être humain…

thierry

cf : les abeilles et le chirurgien éditions du rocher

cf : le musée du miel

 

 

 

fibromyalgie quand tu nous tiens !

Faisons connaissance avec cette ‘maladie’ qui suscite encore des polémiques auprès des spécialistes de la santé heu… des maladies pardon.

Fibro pour fibrose qui veut dire destruction des tissus ou non régénération des tissus suite à une inflammation

Myo qui veut dire muscles

Algie qui veut dire douleur.

Voilà tout est dit il s’agit donc d’une douleur touchant les muscles suite à une destruction ou non régénération des tissus. N’étant pas médecin je prends un énorme raccourci, j’en suis conscient mais c’est souvent par la simplification que nous comprenons le mieux ce qui se passe, ce que veut nous dire notre corps et donc comment remédier à tout cela.

Evidemment plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce message, la fibromyalgie ou dans la ‘fibre le mal agit’ le corps essaie de nous dire quelque chose.

Je ne vais pas m’attarder sur l’alimentation qui aura un rôle important pour atténuer voir faire disparaître ces douleurs ni l’hygiène vitale qui doit accompagner l’alimentation.

Je veux juste parler d’un autre point de vue pour apporter un autre élément de compréhension.

C’est le système musculaire qui est concerné ici et ce système correspond à l’action, les mouvements. Ces derniers se produisent par un effet antagoniste, quand un muscle s’étire l’autre se contracte et vice et versa.

Le foie ‘gère’ l’état des muscles, le foie est aussi le siège des émotions. Dans mon approche, et je le répète je ne suis pas médecin mais le foie est fortement associé à la fibromyalgie.

D’où l’importance de l’alimentation mais aussi des émotions et c’est là que je veux en venir. De quelle type d’émotion s’agit-il ?

Il semblerait que ce soit dans le monde de l’action, de se mettre en mouvement, de faire quelque chose. Il y a donc d’un côté le désir de faire et de l’autre l’impossibilité de le faire.

Avec une mauvaise alimentation, deux personnes n’auront pas les mêmes messages, l’une aura la fibromyalgie et l’autre une colopathie fonctionnelle par exemple.

Donc en premier lieu corriger l’alimentation, ok.

Voir l’hygiène vitale, s’oxygéner, bouger, se relaxer, ok.

Pour la fibro, répondre à cette question : quel est ce désir qui me brûle ?

Quelle est cette chose que je désire faire ou changer et que je ne peux pas faire ? Est-ce un désir qui me concerne directement ou est-ce le désir de voir changer l’autre ?

Ce travail d’interrogation est important à faire, mettre en lumière ce désir non réaliser qui devient donc en excès parce qu’il est bloqué, cet excès qui peut s’enflammer (d’où l’inflammation musculaire), comprendre ce désir (est-il d’une importance pour mon évolution personnelle ? est-ce juste le résultat d’une insatisfaction égotique ?)

La difficulté, en faisant ce travail d’introspection seul,  c’est de rester le plus honnête possible sinon faites vous aider pour creuser la question avec l’aide d’un thérapeute.

thierry

 

 

Que veut nous dire notre corps ?

Je vous ai parlé de polyarthrite rhumatoïde dans un article précédent. Cette pathologie fait partie des pathologies inflammatoires articulaires.

J’ai énuméré les causes possibles par rapport à l’alimentation mais pourquoi en ayant la même alimentation une personne développe cette maladie et une autre non ?

Tout simplement par qu’un décalage se produit entre notre mental et notre corps physique. Ceci est commun avec toutes les maladies. Lorsque nous vivons quelque chose qui nous touche, nous blesse, nous fait souffrir, cela crée une émotion ‘négative’.

Cette émotion négative a un effet perturbateur et si elle reste enfouie elle devient destructrice, donc pour sa sauvegarde,  ce que nous ne  sortons pas par des mots, notre corps l’exprime par ses maux.

Aujourd’hui je parle des maladies touchant les articulations.

L’articulation permet de changer d’axe (changement), elle permet de plier (accepter ou se soumettre), de tendre (aller vers, donner, recevoir), de tourner (changer d’angle de vue, regarder dans d’autres directions), de saisir, de relâcher.

Selon notre vécu le message a différents niveaux.

Des petites ‘tensions’, lorsqu’elles sont récurrentes bien sur,  qui vont nous indiquer que nous commençons à nous mentir à nous-même, c’est ce que nous indique la douleur ‘d’où leurre’.

Un traumatisme, un accident qui va provoquer une luxation, une entorse… qui va nous obliger à être immobiliser (peut être qu’il est tend de se ‘poser’ et réfléchir pour savoir si nous allons bien dans la bonne direction.

Puis vient la maladie, au début l’inflammation (quand on s’enflamme) puis si le feu n’est pas éteint s’installe la maladie chronique et dégénérative.

La partie haute du corps sera du domaine de l’action tandis que la partie basse sera dans la relation.

Je ne vais pas tout détailler et je suis à la disposition de chacun pour celui qui souhaite un rdv mais si vous souhaitez connaître ce que dit votre corps, posez vous ces questions :

Qu’est-ce que ‘ça’ m’oblige à faire ?

Qu’est-ce que ‘ça’ m’empêche de faire ?

flyer symbiose

 

les 7 clés pour une vie longue et en bonne santé

les 7 clés pour une vie longue et en bonne santé, c’est possible et sans vous ruiner.

La 1ère clé est : s’alimenter

L’alimentation doit être fraiche, locale, de saison, bio ou non traitée, et variée.

colon4

Ca, c’est ce qui est pour nos cellules, mais il y a aussi nos sens. L’ouïe, écouter de la musique douce, relaxante, inspirante. La vue, même chose, des images douces, inspirantes et belles. Le toucher, ça passe par des câlins, des massages.

7 clé

La 2ème clé : boire

Et oui, notre corps étant fait à plus de 70 % d’eau, n’oubliez pas de boire de l’eau, disons en moyenne 1.5 l par jour.

7 clé2

La 3ème clé : dormir

Nous passons un tiers de notre vie à dormir, c’est surement parce qu’il y a un grand intérêt à ça. Préparer sa nuit, se coucher avant 23h, dans une pièce aérée et fraiche, sans télé ni d’ordi.

7 clé3

La 4ème clé : respirer

Tous les biens-faits de la respiration ne sont plus à expliquer mais pour un petit rappel, la respiration calme le mental, dénoue les tensions, augmente l’énergie des cellules.

7 clé4

La 5ème clé : se relaxer

Un organisme toujours sous pression finit par craquer, se fragiliser et dépérir plus rapidement. Qui veut allez loin, ménage sa monture.

travail
travail

La 6ème clé : faire de l’exercice

Bouger son corps pour nourrir et entretenir ses articulations, respirer pour muscler le diaphragme, pratiquer du tai chi ou du qi qong ou du yoga pour faire circuler l’énergie  et s’en nourrir.

marche
marche

La 7ème clé : gérer ses émotions

Développez, nourrissez des pensées positives, soyez satisfaits de ce que vous avez, voyez le beau  en toute chose, donner des paroles et des actes d’amour, de compassion, de générosité.

donner
donner

Ces actes sont simples, ils ne coûtent rien ou presque, ils vous rendent heureux, indépendants, en bonne santé, sain de corps et d’esprit.

Essayez réellement de mettre en pratique ces 7 clés et vous verrez par vous même les changements dans votre vie.

Vous avez en vous tout ce qu’il faut pour être heureux et créer la vie que vous rêvez d’avoir. Il vous suffit juste de vous en donner les moyens, d’avoir les bonnes clés.

thierry

Sclérose en plaque : 3 questions à se poser

Aujourd’hui je souhaite parler d’une maladie dégénérative  dont nous entendons souvent parler, la SEP ou la Sclérose En Plaque.

Il s’agit d’une maladie auto-immune, c’est à dire que le corps se défend contre quelque chose qui fait partie de lui. Il prend pour ennemi un ami et se retourne contre lui.

sep

La plupart des infos que nous pouvons trouver sur le décodage de la SEP est résumé sur le conflit de déplacement et de dévalorisation. Pourtant en y regardant d’un peu plus près je constate qu’il s’agit avant tout d’une mauvaise communication ou une fausse information puisque l’info donné au niveau du cerveau est trompeuse puisque le corps s’auto-détruit.

Le corps détruit le myéline qui n’est qu’une gaine de protection d’une fibre nerveuse qui transmet des signaux électriques.

sep2

 

La myéline, outre son rôle protecteur permet aussi d’augmenter la vitesse de propagation de l’information jusqu’aux muscles afin d’effectuer des mouvements. Cette myéline, détruite par le corps lui-même perturbe les communications.

Vu de loin, effectivement il s’agit bien d’un conflit de déplacement avec éventuellement une dévalorisation.  La myéline étant constitué principalement de lipides et protides il seraient bon d’examiner l’alimentation et voir s’il n’y a pas dans celle-ci absorption de perturbateurs hormonaux.

sep3

Sclérose en plaque : 3 questions à se poser

Au delà de ne plus pouvoir bouger ou presque, je reviens sur le fait d’une fausse ou mauvaise transmission d’information, donc il serait utile de se poser la question Qui ment à qui ?

Il faut savoir que derrière tout mensonge une peur se cache donc la question suivante : de quoi ai-je peur ?

Une fois mise en lumière, il est plus facile de se libérer de cette peur et pour cela, je conseil une technique toute simple mais très efficace, mettre en avant le désir qui se cache derrière cette peur au lieu de vouloir supprimer cette peur.

Je m’explique, une peur est un stress pour le cerveau et celui-ci va devoir s’en débarrasser donc si vous avez peur d’avoir un accident de voiture il  y a de fortes chances pour que ça vous arrive car une fois vécu le stress disparaît, pendant un moment. Derrière cette peur se cache tout simplement le désir de rester en bonne santé voir de rester vivant. A vous de prendre soin de vous, de vivre pleinement votre vie, d’être prudent en voiture. Cette énergie positive vous éloignera à coup sûr d’un éventuel accident de voiture. N’oubliez jamais que l’objet de votre attention est nourri d’énergie apportée par votre attention.

Sur qui ou quoi ai-je fermé les portes ?

Faire un retour en arrière pour mettre de nouveau en lumière le moment durant lequel s’est déclarée la maladie, observer la période antérieur à son apparition en remontant suffisamment loin peut permettre de répondre à ces questions.

thierry

7 étapes pour sortir de la dépression naturellement

« Une société malade est une société qui crée de l’hostilité mutuelle, de la méfiance, et qui transforme l’homme en un instrument exploité par les autres, qui le prive du sentiment d’avoir de la valeur, sauf dans la mesure où il se soumet aux autres et devient un automate » (Eric Fromm, psychanalyste)

depression

Comment créer de l’hostilité mutuelle ? en favorisant l’esprit de compétition, être le meilleur, le premier, le plus fort. En laissant de côté l’esprit de partage, d’entraide, d’écoute.

depression2

Comment le prive-t-on du sentiment d’avoir de la valeur ? en lui démontrant chaque jour son impuissance face à tous les malheurs qui se déroulent dans le monde (merci à la télévision et aux informations devenues le moyen le plus sur des manipulateurs de masse de toucher son public). Au lieu de parler de ce que chacun d’entre nous à la capacité de faire pour être une bonne personne, bienveillante, généreuse, douce, aimante.

depression3

Dans cette vie de compétition, d’impuissance et de haine pour son voisin il faut rajouter à cela la nourriture qui devrait nourrir le corps, mais qui en réalité accentue les mal-êtres et nourrie surtout les industries pharmaceutiques.

depression4

Il n’est donc pas surprenant qu’une maladie gagne du terrain, la dépression. Soignée à grands coups d’antidépresseur de cette jolie famille, les benzodiazépines, qui ont quand même tendance à rendre les gens accros et à développer une maladie de plus en plus connue, Alzheimer, la dépression fabrique des clients à vie ou presque.
depression5

Pourtant il existe des solutions. Tout d’abord, regardons ce qui, à l’extérieur, aurait pu déclencher cette spirale infernale. Travail, famille, couple, enfants, amis. Agir réellement sur ce qui peut être changé. La vie ne s’améliore pas par hasard mais par le changement.

depression6

Observons maintenant ce qui se passe en nous. Nous n’avons plus goût à rien, plus envie de sortir, bouger, rire, danser, nous voyons le verre à moitié vide et une seule envie, dormir ou fuir la réalité d’une manière ou d’une autre.

depression7

Un choix s’impose, poursuivre cette voie qui s’auto-alimente en un cercle  vicieux ou bien se lever et faire l’inverse. Et pour cela commençons par nous redonner cette volonté de bouger et ça passe par notre alimentation.

Revenons à une alimentation vivante, naturelle, non transformée, fraiche, non traitée. Privilégions les aliments riches en magnésium, les tisanes apaisantes, le chocolat noir à 70 % de cacao aussi. Des plantes comme millepertuis ou rodhiola.

depression8

 

Chaque personne étant différentes, ce ne sera pas toujours les mêmes recettes pour tous, elles sont à ajuster en fonction de la personne. Un exemple avec le sucre, en excès il y aura carence en vitamine B1 (entre autre) et sans cette vitamine les glucides ne seront plus métabolisés  et ça aura pour effet une dépression. Maintenant à l’inverse, le manque de sucre aura les mêmes effets.

Ce qui est certain ce sont les étapes à suivre qui seront les mêmes :

Voici les 7 étapes pour sortir de la dépression naturellement

1 / Nettoyer les intestins auprès d’un ou d’une hydrothérapeute

Manger des aliments sains contenant des acides aminés essentiels comme la tyrosine c’est bien mais si ça ne passe pas la paroi intestinale parce qu’elle n’est pas saine c’est dommage.

2 / S’alimenter sainement et riche en énergie.

3 / Limiter toutes les infos qui vous annoncent que des choses négatives et sur lesquelles vous ne pouvez rien faire.

4/ Activités physiques en plein air, le sport va libérer les endorphines qui sont des hormones régulatrice de l’humeur, sans compter qu’être en extérieur, sentir le soleil, l’air, regarder le vert de la nature est aussi antidépresseur.

5 / Activité relaxante comme le qi gong, le yoga, la méditation, respiration consciente…

6 / Si besoin changez d’environnement (travail, conjoint, lieu de vie…)

7 / Faites ce que vous aimez

Thierry

N’hésitez pas à me contacter et partager !

 

Les 6 étapes de la guérison

Préserver sa santé est d’une très grande importance pour connaître le bonheur et la liberté. Malheureusement la plupart de temps, c’est lorsque la santé est partie que les gens s’aperçoivent à quel point leur liberté a été amputée. A ce moment c’est la porte ouverte à toutes les tentatives désespérées qui s’accumulent et qui en fin de compte nous éloigne encore et encore de la santé.

Preserve his health is of great importance to know happiness and freedom. Unfortunately most of time is when health is part of that people realize how their freedom was amputated. At this time it is the door to all the desperate attempts that accumulate and ultimately still separates us and yet health.

donner

 

Pourtant, la santé étant notre état naturel et celui que le corps doit impérativement retrouver, ce dernier va utiliser toutes ces capacités naturelles et vitales pour nous mener à la guérison. Mais c’est à nous qu’il revient d’agir pour lui apporter l’aide nécessaire, nous et nous seul allons franchir les 6 étapes de la guérison et retrouver, de manière durable,  notre santé, notre liberté et notre bonheur.

Yet health is our natural state and one that must absolutely find the body, it will use all these natural and life skills to lead us to healing. But it is our responsibility to act to provide the necessary assistance, and we’re taking only the 6 steps of healing and finding a sustainable manner, our health, our freedom and happiness.

nature 9

Les 6 étapes de la guérison :

6 Steps to recovery :
1 / Accepter le diagnostic
Accepter c’est reconnaitre ce qui est, c’est suivre le mouvement. A l’annonce de la maladie, à son apparition il est inutile de le nier, le refuser, de s’y opposer. La première raison est qu’elle est là, ensuite s’y opposer c’est dépenser de l’énergie que nous n’avons pas suffisamment et c’est renforcer la maladie. Il nous suffit donc d’accueillir la maladie.

1 / Accept the diagnosis
Accept it recognize what is to follow suit. At the announcement of the disease, its onset it is useless to deny it, deny it, to oppose it. The first reason is that it is there, then oppose it expend energy that we do not have enough and it is strengthening disease. So just us to host the disease.

guérison
2 / Prendre la responsabilité de la création du problème
Nous récoltons ce que nous semons et  personne n’est responsable de ce qui nous arrive, excepter nous mêmes. Le corps est une mécanique de précision qui suit une loi universelle, celle d’aller toujours dans le sens de la vie et pour ce faire tout n’est que question d’équilibre. Quand la maladie s’installe cela veut dire que l’équilibre est rompu donc il est vital de voir sa propre responsabilité parce que cela implique que si je suis responsable de ma maladie j’ai aussi la possibilité de changer les choses pour un retour à la santé.

2 / Take responsibility for creating the problem
We reap what we sow and nobody is responsible for what happens to us, excepting ourselves. The body is a precision mechanics following a universal law, that of going always in the sense of life and to do that everything is about balance. When the disease moved it means that the balance is broken so it is vital to see his own responsibility because it implies that if I’m responsible for my illness I also have the opportunity to change things for a return to the health.

guérison2
3 / Découvrir le message
Ecouter notre corps, comprendre son langage, le symptôme est toujours  porteur du message. Mal a dit (maladie), la médecine chinoise depuis des milliers d’années a fait le lien entre nos organes et nos émotions. Posez la question directement à votre corps, que veux tu me dire ? et laissez la réponse venir à vous. Elle viendra sous une forme ou une autre, grâce à une rencontre, un texte, un rêve, un son, une image, une odeur. Utilisez les services d’un thérapeute spécialisé dans le décodage biologique si nécessaire.

3 / Discover the message
Play our body, understand its language, the symptom is always bearer of the message. Mal said (illness), Chinese medicine for thousands of years has made the connection between our bodies and our emotions. Ask the question directly to your body, do you want me to say? and let the answer come to you. It will come in one form or another, through an encounter, a text, a dream, a sound, an image, a smell. Use the services of a therapist who specializes in biological decoding if necessary.

guérison3
4 / Nettoyer le passé
Ne plus revenir en arrière, prendre chaque jour comme le premier jour de notre vie, pardonner et se pardonner. Transformer nos vieilles habitudes nuisibles en nouvelles bienveillantes.

4 / Clean the past
Do not go back, take each day as the first day of our lives, forgive and forgive. Transforming our old harmful habits benevolent news.

guérison4
5 / Développer un présent satisfaisant et sans tension
C’est prendre soin de soi et des autres, c’est être à l’écoute, c’est développer sa sensibilité, porter attention à nos paroles, nos actes, nos pensée,s en veillant que tout ce qui vienne de moi ne soit pas cause de souffrance pour moi et pour les autres.

5 / Develop a satisfactory present and without tension
It is taking care of yourself and others is to listen means developing sensitivity, pay attention to our words, our actions, our thoughts, ensuring that everything that comes from me is not cause of suffering for me and for others.

guérison5
6 / Vivre sa vie
S’accorder du temps pour soi, faire ce que l’on aime, laisser parler son coeur.

6 / Living life
Having some time for yourself, doing what you love, let his heart.

IMG_20150927_194222

Thierry

 

les 11 bienfaits du jeûne

Je vais vous parler du meilleur médicament qui soit et certainement le moins cher pour la sécurité sociale.

Les 11 bienfaits du jeûne est une liste que je limite volontairement mais vous pouvez trouver d’autres bienfaits.

Les premiers « jeûneurs » sont bien connus :

jeune

Evidemment il s’est donné les moyens pour ne pas craquer !

jeune2

Pour moïse il avait du mal avec la pêche donc le jeûne était facilité

Ces personnages ont jeûner pour purifier leurs corps et leurs âmes, ensuite d’autres grands personnages les ont suivis comme Pythagore, Socrate, Platon qui ont choisis délibérément cette méthode pour affiner leur lucidité intellectuelle et améliorer leur vigueur physique.

De là à jeûner pour se soigner ce n’était pas encore gagner. Il a fallu attendre 1830 et un coup de pouce « du hasard » pour le docteur Ysaac Jennings, un médecin américain, pour faire le lien entre le jeûne et la guérison du corps.

Il soignait une jeune fille atteinte de typhus mais aucun médicament n’y faisait rien voir même la prise de médicament s’avérait dangereuse. Il se résigna alors à « l’abandonner », il lui donna juste de l’eau à boire et la laissa ainsi au repos. A sa grande surprise, après plusieurs jours, la jeune fille fut rétablit.

C’est ainsi que le docteur Jennings compris que le corps avait tout en lui pour s’auto-guérir à partir du moment où on le laissait faire son travail sans lui nuire. Durant 20 années, ce docteur obtint des succès incroyables, en donnant uniquement des placebos (du pain et de l’eau en forme de pilules) pour rassurer ses patients.

Après ses 20 années, il décida d’avouer sa méthode et il fut traiter d’imposteur et perdit toute sa clientèle qui décidait d’aller chercher de « vrais médicaments ».

De nos jours, les croyances restent toujours d’actualité malgré les preuves scientifiques que le jeûne peut aider à guérir. Surtout que ce « traitement » ne rapporte absolument rien aux laboratoires pharmaceutiques.

Le corps profite de ce repos pour se détoxiquer, se nettoyer, éliminer et se régénérer.

Voyons maintenant les 11 bienfaits du jeûne :

Améliore les problèmes d’obésité et tous les problèmes associés

jeune3

Améliore les problèmes glandulaires (hypothyroïdie, règles douloureuses ou irrégulières…)

Améliore les troubles digestifs

jeune4

Améliore les problèmes circulatoires (hypertension…)

jeune5

Améliore les problèmes sanguins (anémie…)

Lutte contre la dégénérescence de l’appareil locomoteur (rhumatisme, arthrose…)

jeune6

avant

jeune7                                                                    après

Améliore les problèmes liés au système de défense (allergies…)

jeune8

Lutte contre les maladies virales

jeune9

Lutte contre les maladies de peau

Lutte contre les maladies du système nerveux (insomnie, irritabilité…)

jeune10

Améliore les problèmes du métabolisme des tissus (kystes, inflammations…)

Je ne prétends pas que le jeûne peut guérir toutes les maladies mais je suis certain qu’il contribuera  à la plupart des guérisons. Il faut peut être accepter de sortir du moule (symptôme = médecin = pharmacie = médicament = je suis pris pour un con) et faire confiance à notre propre corps qui lui ne veut qu’une chose, retrouver une bonne santé.

thierry

ps: si tu aimes n’hésite pas à partager l’adresse